La proactivité… une des qualités les plus recherchées au travail

Mai 2018

Une recherche a démontré que la proactivité est l’une des qualités les plus valorisées chez les recruteurs en 2018 particulièrement parmi les fonctions les mieux rémunérées.

Mais qu’entend-on par proactivité? La proactivité, c’est la capacité de prendre des initiatives, d’agir par soi-même, sans attendre d’avoir une instruction ou une demande. C’est aussi faire les choses avant qu’elles ne deviennent nécessaires. C’est finalement penser à l’avenir, planifier et préparer ce qui nous attend. C’est prendre des mesures aujourd’hui pour améliorer demain. Pour citer Victor Hugo : « L’initiative est de faire la chose juste sans qu’on ait à vous le demander. »

Nous pouvons apprendre à être proactif dans tout ce que nous faisons en tant que professionnel. Nous pouvons gérer nos tâches et notre temps de manière proactive afin de ne plus jamais avoir l’impression d’être un hamster en train de courir dans une roue et de rester au même endroit alors que nous courons constamment. Nous pouvons également gérer de manière proactive nos partenariats avec notre gestionnaire, nos collègues et nos clients, de sorte que nous ne nous retrouverons pas à réparer des relations. Nous pouvons gérer notre carrière de manière proactive afin de ne plus regarder en arrière et nous demander comment nous avons atterri où nous sommes. Nous pouvons gérer nos objectifs de manière proactive, c’est-à-dire, se fixer un but et travailler pour l’atteindre.

Les 5P de la productivité
Mais comment appliquer la proactivité au quotidien? L’auteure Chrissy Scivicque a défini la proactivité avec le modèle 5P que voici :

Prédire
Les personnes proactives sont rarement prises par surprise. Elles sont à l’écoute de leur environnement, prédisent les tendances et anticipent les événements.

Par environnement, nous entendons autant le macro-environnement comme l’économie, l’industrie et le secteur d’activités, que le micro-environnement comme l’entreprise, le gestionnaire et l’équipe.

Exemples de proactivité : Vous entendez dire qu’un nouveau logiciel sera instauré prochainement dans votre entreprise.

Prévenir
Les personnes proactives empêchent les problèmes d’arriver. Dès qu’elles voient qu’un problème peut surgir, elles le confrontent immédiatement avant qu’il ne devienne trop accablant. Elles ont toujours un plan « B » pour faire face aux situations qui pourraient occasionner des problèmes.

Exemple de proactivité : Face à l’arrivée prochaine du nouveau logiciel, vous allez voir les TI dans votre organisation et leur demandez comment cela affectera votre travail. Suite à cette rencontre, vous décidez de lire quelques tutoriels pour être prêt lorsque le nouveau logiciel fera son entrée. Vous allez voir également les membres de votre équipe et leur faites part du nouveau logiciel qui engendrera du retard dans l’exécution de votre travail. Les coéquipiers sont ainsi en mesure de se préparer en conséquence.

Planifier
Les personnes proactives ne pensent pas seulement au moment présent mais anticipent également les conséquences à long terme.

Exemple de proactivité : Votre gestionnaire, lors d’une réunion, vous interroge à savoir si vous désirez vous occuper d’un nouveau projet. Avant de dire oui, vous aimeriez vérifier que vous serez en mesure de mener à bien tous vos autres projets. Sinon, vous n’hésiterez pas à solliciter un délai plus long à votre gestionnaire de même que l’aide d’un collègue pour vous aider à réaliser certaines tâches dans ce nouveau projet.

Participer
Les personnes proactives ne sont pas victimes des circonstances. Au contraire, elles s’engagent face aux événements en faisant la différence entre ce qu’elles peuvent contrôler et ce qu’elles ne peuvent pas contrôler. Elles font partie de la solution et non du problème.

Exemple de proactivité : Dans l’exemple ci-dessus du logiciel, vous ne critiquez pas le changement. Vous trouvez plutôt immédiatement un moyen pour que l’adaptation soit plus facile. Vous faites partie de la solution.

Performer
Les personnes proactives prennent des initiatives et agissent consciemment et intentionnellement.

Elles réfléchissent d’abord à la bonne action à poser pour atteindre le résultat voulu. Une fois l’action choisie, elles la font si cela fait partie de leurs fonctions. Elles n’attendent pas qu’on leur dise quoi faire et ne demandent pas l’approbation. Elles ne sollicitent pas non plus quelqu’un d’autre pour l’accomplir; elles utilisent leurs ressources (les manuels de procédures, les sites web, Google, leur réseau, etc.). Au besoin, elles vérifient avec leur gestionnaire s’il préfère être avisé de l’initiative avant d’agir ou s’il préfère être informé de l’initiative après avoir agi.

L’auteur Stephen Covey a d’ailleurs défini la proactivité avec ces deux notions de « ressources » et d’« initiative », comme étant cette attitude responsable où un individu utilise ses propres ressources et son sens de l’initiative pour trouver des solutions.

Proactivité = Ressources + Initiative

Exemple de proactivité : Votre gestionnaire vous réclame des informations pour un nouveau projet. Face aux préoccupations que vous avez perçues chez votre gestionnaire concernant ce projet, vous faites plus que ce qu’il vous demande : vous anticipez ses besoins. Vous lui donnez les informations exigées, bien sûr, mais en plus, vous lui en fournissez d’autres tout en lui donnant votre analyse personnelle de même que les recommandations que vous en tirez.

En résumé
Être proactif, c’est adopter un modèle de comportements défini par les 5P : prédire, prévenir, planifier, participer et performer. Ce qui nous empêche d’utiliser la proactivité autant qu’on le voudrait, c’est la tyrannie de l’urgence. On ne peut réfléchir à l’avenir et être dans l’urgence à la fois. Voilà tout le défi de la proactivité! Il suffit de prendre le temps.

Sur ce, je vous souhaite une bonne continuité et au plaisir de vous retrouver en juin pour le prochain bulletin.